Pixabay

La MSA doit faire face au défi des départs en retraite massifs d’agriculteurs attendus dans les dix ans.

La moitié des exploitants agricoles va partir à la retraite dans les dix prochaines années, un problème de société autant qu’un défi pour la Mutualité sociale agricole (MSA), a-t-elle souligné le 19 juin. « Il y a vraiment une prise de conscience de lensemble de la profession quil faut renouveler les générations « , a déclaré le président de la MSA, lors d’une conférence de presse. Pour lui, relever ce défi démographique implique de redonner de l’attractivité à la profession. Aujourd’hui, il y a une installation pour deux à trois départs  » d’exploitants à la retraite, indique-t-il. Le nombre d’exploitants agricoles diminue par conséquent de 1 à 3 % chaque année, alors que celui des salariés augmente. Le régime des exploitants a une dette de 3,8 milliards d’euros, tandis que les salariés agricoles sont déjà intégrés au régime général. « Le déficit du régime est un déficit technique [ … ] La solidarité et le régime universel valent précisément pour faire en sorte que les mécaniques de solidarité dépassent ces frontières sectorielles « , a déclaré le directeur général de la MSA, François-Emmanuel Blanc.