Economie/Gestion MSA Exploitant

Agriculteurs : la MSA doit aider toujours plus avec toujours moins

Publié le

pixabay

Au bout de deux ans de crise agricole, la MSA doit adapter les mesures d’urgence qu’elle avait déployées pour continuer à assurer l’aide qu’elle apporte à un monde agricole en détresse, alors même qu’elle doit réduire ses moyens.

Pascal Cormery, président de la CCMSA, a indiqué, le 22 juin 2017 qu’il s’attendait à ce que plus de 50 % des agriculteurs affichent des revenus en dessous des 350 € par mois en 2016. Conséquence de cette chute des revenus, la MSA a assisté à une hausse importante des demandes de prime d’activité : alors que 153 000 dossiers de demandes avaient été déposés en juin 2016, elle comptait 254 000 demandes en juin 2017 pour 1,2 million de cotisants à la MSA.

Face à cet afflux inattendu, et à « une absence totale de moyens supplémentaires », la MSA est actuellement en train de résorber les stocks de 2016. En avril 2017, 96 050 foyers étaient bénéficiaires du RSA. Par ailleurs, le service de financement du remplacement des agriculteurs en situation de surmenage, appelé « aide au répit » et doté d’un budget de 4 millions d’€, peine à démarrer.

Source AFP

Published by

Pôle Conseil Economique

Pour contacter nos conseillers économiques : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou conseil@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Conseil Economique

Pour contacter nos conseillers économiques : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou conseil@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *